Marque la plus détenue : 14 561 personnes interrogées de février 2019 à mars 2023. Institut Iligo

Sommeil, santé & bien-être

5 Informations passionnantes à propos des rêves

Solène

23 avril 2024

Véritables moments d’introspection, les rêves permettent de digérer les évènements passés et les émotions associées. Chaque dormeur rêve, même s’il ne s’en souvient pas toujours. Chacun de ses rêves a une signification particulière et en dit un peu plus sur lui.

 

Le rêve vous intrigue ? Vous vous posez de nombreuses questions à ce sujet ? Quand survient-il ? Quel rôle joue-t-il ? Comment peut-on s’en souvenir ? S’ils restent encore en grande partie une énigme pour les scientifiques, les rêves semblent cependant jouer un rôle essentiel dans notre capacité à intégrer les évènements et les émotions vécus. Un dormeur peut avoir différents types de rêves qui, selon leur contexte, n’auront pas la même signification. Bien que cela soit complexe, il est en effet possible d’interpréter ses rêves et d’en apprendre un peu plus sur soi et sur la façon dont on vit les choses. Bultex vous révèle dans cet article de nombreuses informations passionnantes à propos des rêves.

 

Introduction aux rêves

Cette série d’images animées et de sons qui survient pendant le sommeil paradoxal, qu’on appelle rêve, a un rôle majeur pour notre cerveau. Ces moments lui permettent d’encaisser les situations vécues et d’évacuer les émotions associées sous une forme allégée pour le dormeur.

 

Qu’est-ce qu’un rêve ?

Le rêve est une activité nocturne qui peut durer quelques minutes à plusieurs dizaines de minutes. C’est un ensemble d’images, de sons et de phénomènes psychiques, comme un petit film, produits par le cerveau pendant le sommeil. Les rêves sont formés à partir d’évènements qui se sont passés au cours de la phase d’éveil, mais ils sont aussi l’expression de l’inconscient.

 

Pendant quelle phase de sommeil rêve-t-on ?

Toutes les nuits, le sommeil est décomposé en plusieurs cycles qui comprennent, chacun, plusieurs phases. Le rêve intervient en majorité pendant le sommeil paradoxal, cette phase où l’activité cérébrale est intense, proche de l’état de veille, mais où le corps est inerte. Le dormeur rêve également pendant le sommeil lent, mais il s’en souvient moins. De plus, les rêves sont moins aboutis pendant cette phase car l’activité cérébrale est ralentie : on rêve généralement seulement d’une image ou d’une pensée. Pendant le sommeil paradoxal, par contre, ce sont des vrais scénarios, souvent sans queue ni tête, mais les émotions sont plus intenses et les souvenirs plus forts.

 

Quel est le rôle des rêves ?

Selon Francis Crick, co-découvreur de l’ADN, le sommeil permet d’éliminer les connexions mémorielles non nécessaires que le cerveau accumule au fil du temps. Les rêves ont également leur rôle. Nécessaires et bons pour la santé, ils aident à la récupération psychique. Nous n’avons pas encore percé tous leurs mystères, mais selon les scientifiques, les rêves seraient la conséquence d’une reprogrammation neurologique pour préserver la personnalité des individus. Ils permettraient de mieux gérer les émotions rencontrées à l’état d’éveil, de réguler l’équilibre émotionnel et de résoudre des problèmes ou guérir des blessures psychiques. 

 

Les différents types de rêves

Un dormeur peut faire différents types de rêves qui, chacun, ont des objectifs différents pour son cerveau.

 

Les rêves psychologiques

Certains rêves sont des expressions imagées des préoccupations psychologiques du dormeur, de ses émotions et de ses désirs. Parfois, ces rêves sont marquants, avec des images stressantes ou effrayantes. Leurs significations profondes permettent au rêveur de conscientiser les problèmes rencontrés dans sa vie quotidienne et de chercher une piste pour les résoudre.

 

Les cauchemars

Certains rêves psychologiques sont considérés comme des « mauvais rêves », c’est-à-dire des cauchemars. Ils sont souvent violents pour le dormeur qui se réveille stressé et tendu, avec une impression négative en tête. Ces rêves sont liés à de l’anxiété et à des préoccupations complexes de la vie courante. Les femmes auraient plus tendance à faire des cauchemars que les hommes, leurs rêves pouvant être plus vifs et plus perturbants pendant leur phase prémenstruelle. 

 

Les rêves physiologiques

D’autres rêves sont tout simplement en rapport avec des besoins physiologiques éprouvés dans la vie réelle. Ces derniers se manifestent alors pendant le sommeil : une envie d’uriner, la faim, etc.

 

Les rêves constitués de scènes de la vie quotidienne 

Certains rêves reflètent tout simplement des scènes de votre vie quotidienne : vous voyez en rêve des personnes ou des lieux que vous connaissez. Votre cerveau passe en revue des évènements vécus et des émotions ressenties pour les intégrer de manière plus profonde.

 

Les rêves prémonitoires

Certains rêveurs font des rêves prémonitoires, c’est-à-dire qu’ils rêvent d’évènements qui se dérouleront réellement dans les semaines, les mois ou les années qui suivent.

 

Les rêves récurrents

Certains rêves sont récurrents : ils se répètent de nombreuses fois, sur plusieurs nuits et sur des périodes plus ou moins longues. Il s’agit souvent de problèmes que vous avez du mal à résoudre ou bien d’émotions qui vous préoccupent. Le rêve permet alors d’apaiser vos tensions d’une manière plus facile pour vous.

 

Les rêves compensatoires

Les rêves compensatoires permettent au dormeur de réaliser, pendant son sommeil, ce qu’il n’ose pas faire dans sa vie de tous les jours. Ce genre de rêves révèle souvent des aspects de la personnalité qui sont refoulés. 

 

Les rêves lucides

On parle de rêves lucides lorsque le dormeur prend conscience, en plein rêve, qu’il est en train de rêver. Il peut alors prendre le contrôle de son rêve et décider de ce qui va se passer. Il ressent les sensations comme réelles et a une certaine clarté d’esprit. On estime qu’une sur deux a déjà fait ce genre de rêves, 20 % des rêveurs l’expérimentent chaque mois et seulement 1 % une fois par semaine.

 

Les rêves-conseils

Dans un rêve-conseil, le dormeur est confronté à une situation qui lui pose problème dans ses périodes d’éveil. Généralement, une tierce personne intervient pour l’aider à trouver une solution.

 

Peut-on interpréter les rêves ?

Même s’il s’agit d’une tâche plutôt ardue, il est possible d’interpréter ses rêves. Cela permet au rêveur d’en apprendre beaucoup sur sa vie, sa personnalité, ses attentes, ses conflits intérieurs et ses traumatismes. De nombreux ouvrages traitent du sujet de l’interprétation des rêves. Il est toutefois complexe d’y arriver seul, et l’aide d’un psychologue, avec de la patience, peut aider à mieux les comprendre.

 

À quoi rêvent les personnes aveugles ?

Les rêves des personnes aveugles de naissance se composent d’éléments auditifs et sensoriels, mais elles ne rêvent pas en images. De même qu’elles appréhendent et comprennent le monde avec leurs autres sens que la vue (toucher, goût, odorat, audition), leurs rêves sont riches de leurs expériences oniriques. Malgré leur absence de vision, elles sont loin d’être dépourvues d’imagination et elles rêvent de la même façon qu’elles se représentent mentalement le monde.

 

Les choses sont un peu différentes pour les personnes qui ont perdu la vue au cours de leur vie. Elles continuent à rêver en image pendant un certain temps, mais cela a tendance à s’amoindrir avec le temps.

 

On oublie très facilement nos rêves

Nous n’avons pas tous la même capacité à nous souvenir de nos rêves. Certaines personnes s’en souviennent très bien, quand d’autres ont l’impression de ne jamais rêver. Il n’en est rien en réalité : ces personnes rêvent même si elles ne s’en souviennent pas

 

Se souvenir de ses rêves est une question d’entraînement. En effet, le cerveau est programmé pour les oublier. Au bout de 5 minutes, nous avons oublié la moitié de nos rêves, et au bout de 10 minutes, 90 % d’entre eux. Il est, par contre, possible de s’exercer à s’en souvenir. Pour cela, au réveil, restez allongé, les yeux fermés, et concentrez-vous sur les images qui vous viennent. Consignez-les par écrit avec le plus de détails possible. Au fil des jours, vous vous souviendrez de plus en plus de rêves.

 

Nous faisons en moyenne 1460 rêves par an

Nous faisons en moyenne 1460 rêves par an, soit environ 4 rêves par nuit. Nous passons 45 à 50 minutes à rêver par nuit, soit 300 heures chaque année. La majorité des personnes, âgées de plus de 10 ans, rêvent chaque nuit, même si elles ne se souviennent pas de leurs rêves.

 

On ne peut pas crier à l’aide pendant un cauchemar

Avez-vous déjà essayez de crier dans votre rêve sans pouvoir y arriver ? L’explication est simple. Les rêves surviennent pendant la phase du sommeil paradoxal : le cerveau est actif, mais les muscles sont inertes. Le corps reste complètement immobile. C’est pour cela que lorsque vous voulez crier dans vos rêves, vous n’y arrivez pas.

En résumé,
Que faut-il retenir ?

Qu’est-ce qu’un rêve ?

Un rêve est une série d’images et de sons imaginés par le cerveau pendant le sommeil. Il survient essentiellement pendant le sommeil paradoxal, la phase dans laquelle on s’en souvient le plus, mais aussi pendant le sommeil lent. 

Quels sont les différents types de rêves ?

Un dormeur peut faire différents types de rêves pendant son sommeil. Rêves psychologiques, physiologiques, prémonitoires, récurrents, compensatoires, lucides, conseil… Ils permettent généralement de digérer certains évènements de la vie courante et aident à gérer les émotions associées.

Comment faire pour se rappeler de ses rêves ?

Pour vous rappeler de vos rêves, exercez-vous à votre réveil. Encore allongé, les yeux clos, repensez aux images que vous aviez en tête avant de vous réveiller et notez-les sur un papier. Au fil des jours, vous vous souviendrez avec de plus en plus de clarté des rêves que vous avez faits. Certaines personnes ont d’ailleurs plus de facilité pour se souvenir de leurs rêves que d’autres.

Partager cet article

Simplifiez-vous la nuit et optez pour notre gamme Bultex

  • Matelas UNIVERSAL

    À partir de 632,00 €

    Le matelas Universal, doté de la technologie BULTEX® nano, propose la parfaite combinaison entre la fermeté et le moelleux de son accueil pour un excellent confort. Un confort de référence chez Bultex.

  • Sommier MEDIANO

    À partir de 536,00 €

    Le sommier Mediano est idéal pour assouplir le confort du matelas. Développé avec 3 zones de confort, il vous offre un bon soutien actif morphologique. Pieds inclus.

  • -30%

    Oreiller SPECIAL CERVICALES

    À partir de 79,10 € Prix normal 113,00 €

    L'oreiller Spécial Cervicales Bultex, conçu pour les nuques sensibles, apporte un maintien précis et ergonomique, épousant la forme de la tête et des cervicales.