Offre valable du 08/04/24 au 07/05/24

Marque la plus détenue : 14 561 personnes interrogées de février 2019 à mars 2023. Institut Iligo

Sport & performance

Fulgence Ouedraogo

Solene

28 mars 2024

Je m’appelle Fulgence Ouedraogo et je suis joueur de rugby au Montpellier Hérault Rugby club.

 


Je suis arrivé en France à l’âge de trois ans, dans un petit village, au nord de Montpellier. C’est à ce moment-là que j’ai commencé le rugby, à l’école de rugby du Pic Saint Lou. Puis, en 2003, j’ai rejoint l’équipe de Montpellier et à dix-huit ans, en 2005, j’ai disputé mon premier match avec l’équipe première. Depuis je suis resté fidèle au club de Montpellier. J’ai commencé le rugby sans trop connaître ce sport. Il y avait une école de rugby à côté de là où j’habitais. J’ai découvert ses règles, mais aussi ses valeurs, comme la solidarité, la cohésion, l’entraide, la fidélité, l’amitié aussi. Ce que j’ai aimé c’est de pouvoir partager de bons moments avec mes amis. Je me suis senti comme dans un cocon, et c’est ce même cocon que j’ai pu retrouver au sein d’un club professionnel comme Montpellier.

 

Mon sommeil est assez erratique, mais j’essaie de l’optimiser au maximum, surtout qu’il a changé quand je suis devenu papa, il y a trois ans. Quand on a des enfants, le sommeil prend une autre dimension, il ne vous appartient plus vraiment. Par exemple, je me suis rendu compte que mon sommeil était plus léger, moins profond. Mais bon, en règle générale, je dors plutôt bien, surtout depuis que j’utilise des outils technologiques pour réguler et comprendre mon sommeil. Par exemple, j’ai un outil qui me permet de calculer les moments où j’entre dans un sommeil profond ou le temps que je mets à m’endormir. Il me dit aussi je ronfle ou si je fais de l’apnée du sommeil. Bref, j’ai accès à toutes les données, pour ensuite travailler sur le sujet.

 

"Pour un sportif, le sommeil est capital. Nous en avons besoin pour bien récupérer, pour être en forme et enchaîner les entraînements et les matchs."

 

 

Selon moi, le temps de sommeil idéal est de 8h par nuit. Le plus important sont les phases de sommeil profond, c’est à ce moment-là qu’on récupère le mieux. Il ne faut pas rater cette phase et donc se coucher assez tôt pour en profiter pleinement.

 

Le soir après un match il est difficile de s’endormir. Il y a encore l’adrénaline du match, l’excitation, le corps est encore sous tension donc c’est très difficile de dormir ! Il vaut mieux jouer en début d’après-midi ou s’entrainer dans l’après-midi mais pas trop tard pour ne pas être sous le coup de l’excitation au moment de dormir.
Et puis, concernant l’alimentation, il y existe une certaine discipline à observer. Par exemple, il ne faut pas manger trop le soir afin de ne pas être en phase de digestion intense pendant le sommeil et surtout, il est capital d’avoir une alimentation équilibrée. Le mieux, c’est d’éviter de manger trop de féculent car ils sont difficiles à digérer, et de favoriser légumes ainsi que la viande blanche pour ne pas être ballonné pendant la nuit.


Enfin, si je devais donner quelques conseils à un jeune sportif, je lui dirais que l’essentiel, c’est de bien récupérer après un entrainement, et de prendre le temps de passer par les phases de stretching, de massage, de cryothérapie s’il en a la possibilité. La cryothérapie permet de mieux récupérer et de mieux dormir. On ne le dit pas assez. Ensuite je lui conseillerais de s’endormir assez tôt et de ne pas manger trop lourd le soir. Et bien sûr, dans l’idéal, de s’endormir sans le téléphone pour ne pas rater la phase de sommeil profond !

 

Vous pouvez me retrouver sur insta et sur facebook 

 

 

C’est pourquoi le SommeilLab Bultex, pour moi, c’est une merveilleuse opportunité. On ne sait pas tout sur le sommeil, et vulgariser des contenus sur le sujet peut permettre à chacun de mieux le comprendre et donc, de passer des nuits plus tranquilles, et plus agréables.

Partager cet article