Offre valable du 08/04/24 au 07/05/24

Marque la plus détenue : 14 561 personnes interrogées de février 2019 à mars 2023. Institut Iligo

Culture sommeil

La touche « snooze » : pourquoi faut-il l’éviter ?

10 décembre 2016

« Snooze », littéralement « roupillon » en français, est une fonction sur les smartphones et réveils afin de pouvoir programmer une alarme 5 ou 10 minutes plus tard lorsqu’elle sonne.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas les seuls : d’après un sondage, 64% des français* ont déjà utilisé cette touche pour un rab de 10 minutes de sommeil.

Mais saviez-vous que la touche « snooze » ne vous aidera pas à vous sentir moins fatigué ? Ces quelques minutes de sommeil grapillées ne sont pas bénéfiques pour l’organisme.

Pourquoi ?

Lorsque l’alarme du réveil sonne vous pouvez-vous trouver dans une phase de sommeil profond, ce qui rend le réveil plus difficile que si vous étiez déjà dans une phase de sommeil léger ou paradoxal. Cependant, si vous optez pour la touche « snooze » lors d’un réveil difficile, votre corps se rendort et repart dans un nouveau cycle de sommeil. Ainsi, malgré quelques minutes de sommeil récupérées, l’alarme suivante vous arrachera tout autant des bras de Morphée et vous vous sentirez toujours autant fatigué, voire plus !

Que faire ?

Se forcer à se réveiller ! Si maintenant vous savez qu’il n’y a pas bénéfices à dormir quelques minutes de plus, vous lever est la meilleure solution. Votre réveil restera difficile, mais vous réduirez au moins vos chances d’être en retard. Pour éviter les réveils difficiles, le principal conseil reste de se créer un vrai rythme de sommeil, et de dormir suffisamment pour presque pouvoir se réveiller tout seul. En effet, une fois que votre corps a assimilé ce rythme, vous pourrez vous réveiller sans alarme et éliminer la tentation d’utiliser la touche « snooze ».

* réalisé par Opinion Matters pour Withings entre le 29 juillet et le 5 août 2014, auprès d’un échantillon représentatif de 1505 adultes en France.

Partager cet article