Offre valable du 08/04/24 au 07/05/24

Marque la plus détenue : 14 561 personnes interrogées de février 2019 à mars 2023. Institut Iligo

Culture sommeil

Les effets de la pandémie sur nos nuits Comment mieux dormir aide à mieux faire face !

27 février 2024

Quels sont les effets concrets de la pandémie sur le sommeil ?

4 cas se manifestent :

  1. La dette de sommeil :
    Même si lors du 1er confinement, la population active a su compenser son manque de sommeil : moins de transports en commun, plus de télétravail, 68% des français se plaignent toujours de leur sommeil. (Source : Etude P. Perreti-Watel, D. Leger et al. Coconel General Psychiatry 2020)
    En effet, lors du 2nd confinement, le manque de repères sociaux et de rituels (dont certains sont liés au travail) a augmenté ce déficit.
  2. La sédentarisation et une plus mauvaise habitude alimentaire :
    Moins d’activité physique (liée aux confinements et/ou aux salles de sport fermées…) et une nutrition de moins bonne qualité ont dégradé la qualité du sommeil.
  3. La lumière du jour :
    La moindre exposition à la lumière a décalé les heures de sommeil. Conséquence ? des retards de phases, notamment chez les jeunes : coucher et lever très tardifs créant des décalages sociaux.
  4. Le climat anxiogène :
    Généré par la pandémie, puis alimenté par les chaînes d’information et les réseaux sociaux, ce contexte a fait exploser les insomnies anxio-dépressives. Elles se décrivent par une augmentation significative des rêves, couplée de réveils nocturnes. (Source : Etude P. Perreti-Watel, D. Leger et al. Coconel General Psychiatry 2020)

D’où l’importance de conserver, stabiliser, renforcer, améliorer un bon sommeil de qualité et de quantité qui procure une meilleure adaptation physique, immunitaire, mentale et sociale.

La Journée Internationale du Sommeil illustre également ce potentiel « Sommeil & Adaptation » pour pallier ces déficits.

Le sommeil, un allié de taille !

Quels sont ses bienfaits et comment adapter ses habitudes de sommeil en temps de crise ?

Le sommeil est indispensable pour le bon fonctionnement du corps. Lorsque le corps se repose et récupère, différents processus d’adaptations se mettent en place :

  1. L’adaptation physique :
    – réparation tissulaire : Par l’intermédiaire du sommeil profond, le corps s’adapte en permanence en se construisant (pour les enfants) et en se réparant pour les adultes (rôle de l’hormone de croissance entre autres)
    – métabolique : c’est dans le sommeil qu’on reconstitue ses stocks énergétiques
    – immunitaire : le système immunitaire se renforce pendant le sommeil
    – détoxification : les toxines qui se déposent sur les cellules cérébrales sont évacuées lors d’un bon sommeil et permet ainsi un bon fonctionnement à long terme des processus cognitifs (prise de décisions)
  2.  L’adaptation mentale :
    – la mémoire déclarative (mémoire des souvenirs et des connaissances) est consolidée pendant le sommeil profond
    – la mémoire procédurale (mémoire des apprentissages, des automatismes) fonctionne pendant le sommeil paradoxal (celui du rêve)
    – l’humeur se stabilise grâce à un bon sommeil
    – l’horloge biologique permet un bon fonctionnement des processus de décision si elle est bien calée par un sommeil régulier
    – le management du stress journalier est amélioré grâce à un sommeil de bonne qualité
  3. L’adaptation sociale:
    – Un sommeil régulier aux bons horaires non décalés améliore la relation aux autres et les contacts sociaux

 

Le sommeil est donc clé pour la santé physique, l’humeur, le bien-être et la santé mentale. En ces temps de bouleversements créés par la COVID-19, Bultex vous livre quelques conseils pour arriver à mieux dormir :

  • Un horaire pour dormir : Pour garder un bon rythme de sommeil il faut veiller à aller au lit et se réveiller à la même heure, et ce, même le week-end. Si notre horaire est irrégulier, notre sommeil ne sait plus quand il doit s’initier ni quand on doit se lever le matin.
  • Un rituel qui favorise le sommeil : Avant d’aller au lit, nous avons besoin d’une période de détente. Il faut cibler ce qui nous fait du bien pour nous mettre en mode «sommeil ». Les appareils électroniques sont à limiter.
  • De l’activité physique chaque jour : Il est important d’exercer une activité physique au moins 30 min par jour, de la marche ou du vélo par exemple.
  • S’exposer régulièrement à la lumière du jour : dès le matin il faut ouvrir ses fenêtres et s’exposer à la lumière du soleil autant que possible. Cela est bon pour améliorer l’humeur et réguler l’horloge biologique.
  • Créer une discipline alimentaire : il faut limiter les repas trop copieux et alcoolisés en soirée, surtout si on est assis en télétravail toute la journée. On contrôle les quantités et les heures de consommation dans la journée, car tout excès nuit.

Une bonne qualité de sommeil commence par une bonne literie !

Trop de dormeurs ignorent qu’une bonne partie de la qualité de leur sommeil (donc de leur récupération, donc de leurs performances physiques et intellectuelles) repose sur les vertus de leur literie.

En 2021, Bultex lance deux nouvelles collections de matelas qui accompagnent le corps dans ses moindres mouvements, limitent les changements de position, les éveils et les ruptures de cycles.
Leur secret ?

  • La matière résiliente BULTEX nano, qui soutient le corps tout au long de la nuit.
  • L’âme Osmose qui garantit une indépendance de couchage optimale pour éviter de ressentir ses mouvements ou ceux de son/sa partenaire.

Résultat, un repos plus profond, plus efficace, plus serein et :
+21 minutes de sommeil*
-25% de micro-réveils**

 

Pour plus d’informations, le Dr François Duforez est disponible pour tout entretien.

* Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire – BEH Mars 2019 / Enquête sur le sommeil des Français – 3001 personnes interrogées – Iligo – Février 2018
** Source : Pré-étude sur la résilience – European Sleep Center – Septembre 2020

 

 

 
 
 

Partager cet article